La bataille de Waterloo, point final au pouvoir de Napoléon

Napoléon Bonaparte, empereur et chef de guerre français, a mené de nombreuses batailles au cours de ses 16 ans de règne. Ses victoires lui ont permis de gouverner une grande partie de l’Europe. C’est en 1815, que l’armé de la septième coalition, sous le commandement du duc de Wellington, a vaincu l’armé Française à Waterloo, marquant ainsi la fin du règne de Napoléon.

Les guerres napoléoniennes

Les guerres napoléoniennes sont des conflits militaires, faisant suite à la Révolution française de 1789. De 1792 à 1797, une coalition regroupant plusieurs pays, dont la Prusse, la Russie et l’Angleterre, se forma pour écraser la Révolution française. Cette coalition fut vaincue par une mobilisation générale menée par Lazar Carnot. La première coalition dissoute, la Grande-Bretagne finance une nouvelle coalition. Bonaparte prend alors le pouvoir par un coup d’Etat. Consacré empereur, il lance de nombreuses campagnes militaires contre les Britanniques et leurs alliés. Ses victoires ont été éclatantes, notamment à Austerlitz, Iéna ou Friedland. La France a pu annexer de nombreuses régions d’Europe. C’est à la sixième coalition, en octobre 1813, que l’empereur fut vaincu à Leipzig, amenant ainsi à sa première abdication.

La bataille de Waterloo, fin de l’épopée napoléonienne

En mars 1815, Napoléon parvint à reconquérir son trône. L’Angleterre et ses alliés reformèrent alors une septième coalition contre le surnommé « usurpateur ». Le 18 juin 1815, suite à une victoire à Ligny deux jours plutôt, Napoléon mobilise 74 000 hommes à Mont-Saint-Jean, à quelques kilomètres de Waterloo. L’armée de Wellington, composée de 106 000, fantassins l’y attend. Fatigués après une longue marche, terrain boueux, mal positionnée face à l’adversaire, l’armée française peine à repousser les assauts de l’armée de la coalition. La santé de Napoléon étant précaire, il donna pendant quelques heures le commandement de l’armée au maréchal Ney, l’après-midi de la bataille. Celui-ci fonça sur l’armée adverse sans recouvrement d’artilleries ni de canonniers. Une grave erreur de la part du maréchal, donnant l’avantage aux alliés. De retour sur le champ de bataille, Napoléon lance l’élite française dans la mêlée. Avec l’arrivé également de l’armée prussienne, Napoléon fût obligé de battre en retraite. Trois jours après, à Paris, il renonce au trône et fut exilé sur l’île de Sainte-Hélène où il mourra le 5 mai 1821.

Valeur historique de la bataille de Waterloo

Napoléon Ier est perçu comme l’un des plus grands hommes de l’histoire française. Sa défaite à Waterloo a mis fin à sa carrière impériale et belliqueuse, ainsi que le Premier Empire français. Le champ de bataille de Waterloo est actuellement devenu un lieu touristique, et une représentation de la bataille s’y tient chaque année.