Qu’est-ce que le Consulat ?

La Première République, officiellement République française, a été créée dans l’histoire de la France pendant la Révolution française le 22 septembre 1792. La Première République a duré jusqu’à la déclaration du Premier Empire par Napoléon en 1804, de sorte que la structure de l’État a été modifiée à plusieurs reprises. Cette époque a été marquée par l’effondrement de l’empire, l’établissement de la Convention nationale et du règne de la terreur, la réaction thermidorienne et la fondation du Directoire, ainsi que l’établissement du consulat et la montée au pouvoir de Napoléon.

Qu’est-ce que le consulat?

Que ce soit à la chute du Directoire lors du coup d’État de brumaire le 10 novembre 1799 ou jusqu’au début de l’empire napoléonien le 18 mai 1804, le consulat était le plus haut gouvernement de France. Par expansion, cette période de l’histoire française est également désignée par le terme «consulat». Au cours de cette période, Napoléon Bonaparte, en tant que Premier Consul, s’est établie à la tête d’un gouvernement républicain plus totalitaire, dictatorial et hiérarchisé, tout en ne se déclarant pas souverain. En raison de la longévité des institutions mises en place au cours de ces années, Robert B. Holtman a qualifié le consulat de « l’une des périodes les plus critiques de toute l’histoire de la France ». Napoléon introduisit un gouvernement personnel centralisé, considéré comme une dictature militaire. L’élection de Bonaparte en tant que Premier Consul a entraîné une résistance à la fois républicaine et monarchiste, et une série de tentatives saperait la stabilité du régime politique.

Les premiers pas du Consulat

Le 1er janvier 1800, le consulat sera officiellement activé. Les noms des deux nouveaux consuls sont Cambacérès et Lebrun. Haute trahison, Cambacérès était un député à la Convention. C’est un spécialiste du droit qui, dans le Directoire, était ministre de la Justice. Lebrun est un partisan modéré de la monarchie et un spécialiste en comptabilité. Nous nous souvenons que dans le souci de la réconciliation nationale, Bonaparte s’entoure de deux personnes aux sensibilités différentes. Les membres de Bonaparte sont dans les rangs du Conseil d’État et Sieyès dirige le Sénat. Dans les jours qui suivent, il comptera les sénateurs. Pour encourager la résistance à Bonaparte, les anciens révolutionnaires sont préférés. Le consulat est en place au début des années 1800, mais il reste à trouver un rythme et à mettre en œuvre une politique qui lui permettra de continuer.

L’œuvre du Consulat

Bonaparte veut formaliser les règles de la société, reconstituer un lien de confiance après la destruction de la société de commande de l’Ancien Régime. L’Ancien Régime est le nom donné au régime politique de l’histoire française qui a existé au cours des deux périodes précédant la Révolution française. Le Code constitutionnel français a été achevé en 1804, ce qui avait été envisagé depuis la Révolution. Il s’agit de faire une fusion entre les différents droits de l’Ancien Régime et les droits unificateurs révolutionnaires du pays. Pour le rendre acceptable pour tous les Français, le texte est profondément empreint de laïcité. Bonaparte nous donne l’occasion d’unir les factions dès le début du nouveau gouvernement afin de mettre fin aux différences nées de la révolution. Il autorise le prêtre à venir en France et lui accorde la liberté de culte la 7e année de Nivôse VIII.